13 juin 2006

La suite ....

Il faut vous imaginer une grande case sur piloti avec un toit 2 pentes en palmes .A l interieur , une grande cuisine avec 2 foyers , et dans les autres coins , 2  moustiquaires carrees ; et puis une grande chambre avec encore 2 grandes moustiquaires , a meme le sol et puis une terrasse couverte .img_0450 Au sol des planches de bois sombre , brutes , patinees et aussi des lattes de cocotiers . De chaque cote, on accede a l uma par un troncs d arbre incline , taille en escalier . On s installe la . On boit un petit the... . C est grand , plutot sombre car les 2 pentes du toits redescendent tres bas , pratiquement au niveau du plancher . Des nattes de bambous sont jetees par terre . Le long des 2 cotes de la terrasse , des bancs avec les dossiers inclines font parties integrante de la structure de la case et permettent de s installer confortablement . img_0470On est la , deballant nos affaires sous le regard de Teou et  de sa femme .Ils ont une expression tellement douce , pleine de curiosite et meme de malice . Je vois bien que l appareil photo l intrigue . Je m etais plutot dis que je ne regarderais pas les photos pour preserver les piles , mais c est trop dur de resister . Je leur montre un portrait puis un autre  .J ai remarque sur une des cloisons un polaroid . Je lui explique que je lui enverrais les photos sur papier , mais ca ne semble pas le preoccuper plus que ca . C est tres perturbant de se retrouver ici , en fait (!).img_04771 Difficile de savoir a quel point nous les intrigons . Quelle vision nous sommes pour eux avec tout notre attirail moderne ...On sait que la derniere fois qu ils ont recu qq , c etait il y a 5 mois , une femme qui faisait un tour d 1 mois sur l ile de Siberut ... Falerius , lui , n est pas venu depuis 7 ans ! Entre la tenue traditionnelle avec le pagne et les bandeaux , bijoux et parures de chef , l environnement , la situation , on pourrait se croire chez qq "sauvages "de la jungle et en meme temps , Falerius nous explique que depuis tres longtemps , les mentawais vivent comme ca , construisent leur uma avec autant de sophistication, utilisant maintenant qq clous pour les assemblages de structure , mais pour le reste ,tout est affaire de  rotin , bambou et feuille de sagou . Le Sagou ... Ca fait plusieurs fois qu on en entend parler du Sagou . En traversant le dernier gros village , on s est arrete pour comprendre le processus de la fabrication du Sagou . D abord ,le Sagou, c est un type de Palmier , avec un tronc large et de grande palmes .img_0495Ils utilisent tout la-dedans . C est la source nutritive essentielle  et les villages s installent la ou il y a du Sagou c est a dire presque partout sur l ile.Du tronc , une fois coupe , ils en rappent le coeur , pietinent les copeaux avec de l eau et laisse decanter le tout apres passage dans un tami . img_05091La pate recueilli seche dans des grands cylindre en feuille de ..Sagou . On decoupe ensuite cette pate tres dur en tranches qu on rappe en poudre , repartie sur des feuillesde Sagou , ligottees avec la fibre de Sagou . Toutes ces pochettes surprises sont ensuite passees au feu de bois . On en sort de longues cordes chaudes au gout legerement acidulees . Tout le monde se regale , meme le chien qui machouille en fermant les yeux , aide de ses 2 pattes pour le depiotage ,ce met de gourmet !!! L apres midi passera tranquillement , atelier peinture et carnet de voyage pour moi , avec Agoi et Massi les enfants de Teou . Et puis j offre les outils qu Henrikus m a conseille d amener en cadeau : Une scie a bois et une scie a Metaux , ce qui intrigue beaucoup Teou car il ne voit pas bien pourquoi il irait couper un clou en deux ???!! C est vrai que c est le seul element metallique ici avec la lame de sa machette ...! Ca me paraissait un peu etrange en l achetant , mais bon , on en trouve pas sur l ile , alors , ca fait plaisir ... Peut etre dans le village , mais ici , dans la foret ...Pas grave , un jour , ca servira surement . Et Teou nous offre son bon sourire...On a du mal a realiser , quand meme ...Par moments , on reste bloques , se demandant si on ne reve pas  .Il y a  quand meme des trucs bizarres accroches un peu partout ici ...img_0526il y a ici un melange incroyable .Une organisation familiale plutot semblable a la notre , mis a part que , le frere aine devient le pere des autres enfants de la fraterie quand le patriarche meurt .Et en meme temps , on est dans la foret , loin de tout , meme pas au coeur d un village . Ici , les umas sont disseminees alentour , le long de la riviere plus ou moins . Les us et les coutumes , malgre l elegance naturelle de cette famille magnifique restent tres basiques . img_0516On crache par terre , ou plutot , entre les planches , et ils sont tres habiles a ce jeu la !! En pleine conversation , ils se penchent sur le cote , sachant exactement trouver la fente ideale correspondant a leur position dans la piece . Ca surprend un peu ...et puis , quand on avance dans la soiree ,la lumiere de la lampe a petrole se faisant incertaine ,les invites maitrisant mal les interstices ,  on marche par moments dans une flaque un peu humide , quand ce n est pas la main qu on essuie finalement sur ce qu on peux (le short ou le sarong !) ...Tout les dechets sont balances  a travers les lattes du sol , evidemment , il y a les cochons en dessous avec les poules et les canards...Par contre , mari et femme ne dorment pas ensemble . Pour CA , il y a ce qu on appelle ici  la chicken house , c est a dire , une petite maison dans les bois ,  eloignee du village , ou  , pendant que le reste de la famille s occupe des enfants , les parents s occupent ...des petits poulets !!! Pour arriver jusqu a chez Teou Agoi , on est passe pas loin d une Chicken house , et effectivement , ca faisait un drole de bruit , pas vraiment le cri du poulet , peut etre plus pres du cri du coq...En tout cas , ca chantait fort !!
img_0485Plus tard dans la journee , on ira se laver dans la riviere , les pieds dans la boue , une vraie partie de rigolade pour les enfants ...img_0490On y croise les voisins et la famille ...img_0488 Andy prepare le diner qu on partagera avec eux .Le concert de flute qui suit ne brille pas tant par sa qualite musicale que par l atmosphere incroyable de cette soiree . C est un bonheur d etre la , tout simplement et un grand privilege . Les instants s enchainent , les soins a Perra , la petite fille qu ils ont adopte suite au deces de sa mere , les tours de magie de Paul et les cours de francais de Max , surtout de prononciation et les fous rire qui vont avec (impossible de dire du RIZ ou une BOUGIE )...On s endort sous nos moustiquaires . Pendant la pluie , il pleuvra , du lourd ... Demain , ca sera encore plus boueux !!!
 
img_0594img_05011          img_05042

Posté par famillemorisot à 10:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La suite ....

    ça, c'est sur, vous faites plus fort que Nicolas....vous savez USHUAIA!!!En rentrant, de nombreuses choses vont vous paraître bruyantes et sophitiquées, complexes ou inutiles, non?!!!!Vont vivre à poil les Morisot, dans un carton!!!!Les fistons se sont drôlement allongés, ils sont comme des haricots verts mais marrons!!!Pas un pet de graisse, de vrais hommes fleurs!
    On en redemande,ENCORE!!!Et courage, ne versez pas de larmes, encore quelques bons moments pour vous à passer....!
    BIZ

    Posté par Cil, 20 juin 2006 à 16:28 | | Répondre
  • Souvenirs souvenirs

    coucou les petits sauvageons,
    Le voyage touche à sa fin? bon c'est quand que vous repartez? Non je plaisante, on vous attends avec impatience. Par contre faites moi penser à vous raconter les histoires de crachats de tonton jules , le soir prés de la cheminée ça vaut les hommes fleurs (sauf que nous on n'avait pas l'éclairage à la bougie et c'était folklo aussi.) Allez à bientôt sur le causse

    Posté par marie, 26 juin 2006 à 15:16 | | Répondre
Nouveau commentaire