02 novembre 2005

Quito et la suite du voyage

14-10-05
   5 jours que nous sommes arrives en Equateur , et pas l ombre d une envie d ecrire .cimg5819cimg64611 Pas inspires par ce que l on voit , etrange de se retrouver dans une grande ville , qui plus est dans les nuages la plupart du temps , la brume ou la pluie . Peu de couleurs , bcp de maisons en parpaing gris, (ces pays pauvres pourraient quand meme faire un effort sur le visuel , non ?) , les villages n ont pas de charme , . A 9 H du mat , le soleil est au zenith ... lumiere blanche ... pas de contraste ... En fait , on est arrive avec l envie de se poser un peu apres la route depuis le Nicaragua et c est pas vraiment l endroit pour ca , avec les enfants ... La visite des eglises de Quito les a vite gaves .cimg6403cimg64241cimg6416Nous revenons de 2 jours a Otavalo , a 80 Km au nord , Petit hotel deja plus charmand , la dueña chaleureuse nous prend sous son aile . Ballade a la cascade de Peguche , au milieu d une foret d eucalyptus , le village est specialise dans le tissage, nous nous arretons un moment ... Visite d une fabrique dinstruments de musique et nous voila avec 2 flutes en + !!! Le lendemain , randonnee a la lagune de Cuicocha a 3800 metres d altitude : Paul avance a petits pas , j ai un peu mal au crane . Il y a des orchidees sauvages superbes et on est tout seul ...
A l hotel nous rencontrons un couple , Laurent et Megane avec qui nous passons une soiree sympa et animee par les recits de Laurent qui voyage depuis 5 ans , sponsorise par Renault , equipes d un scenic 4x4 couvert de stickers . cimg6430Ils sont sur le point d acheter 2 lamas pour faire la route des incas a pied depuis l Equateur jusqu en Argentine , pendant 5 a 6 mois . Des "oufs" comme dirait les enfants , des oufs bien sympatiques en tout cas , et qui ont des histoires halletantes a raconter . Cest l occasion , sollicite par Laurent , pour Damien de revivre son aventure en Antartique avec Jean-Louis Etienne et les chiens de traineaux . Soiree Aventure . Tout les deux vivent des livres qu ils ecrivent , illustres de leur Photos , donc , si vous voyez un livre signe Laurent Granier , regardez le de + pres .
On ira aussi voir le parc aux Condors ou on recroisera un couple de francais croises a Quito . Un petit cou de Sang a la gauloise de Guy cloturera la visite . On echappe de peu au match de Catch avec le responsable du parc , hollandais pas tres sociable non plus ! Dans le bus de retour sur Quito , on passe egalement a cote du bain de sang : le chauffeur du bus est sorti avec sa baramine , pret a exploser le type du pick up qui l avait double avec une queue de poisson : Course , doublage et serrage sur le bord , tout la famille du pick up ( je precise ) dehors ... les choses se calment apres un affrontement verbal ...On repart en serrant les fesses ! A l arrivee a Quito , quand meme , apres s etre retrouve dans un virage face a une voiture de police , du mauvais cote de la ligne jaune , on se fait arreter par les flics avant le terminal .cimg6462 A mon avis le chauffeur va devoir trouver un autre job ! En attendant , on est au milieu d un noeud routier a essayer d arreter un Taxi ... Et puis , c est la course , car pas question de dormir a Quito et nous voulons arriver avant la nuit , soit a Zumbahua pour le marche au bestiaux du samedi , soit a Latacunga s il est trop tard pour la connection . Avant cela , il faut booker les billets pour les Galapagos ... Nous attrapons au vol le bus de Latacunga et decidons en route d y passer la nuit . Au passage , on admire le Cotopaxi , superbe volcan qui culmine a 5897 m , deuxieme sommet du pays apres le Chimborazo 6310 m .


cimg6466cimg6468cimg6470cimg6471Reveil a l aube pour etre tot a Zumbahua . On ne regrette pas ! Les paysages deviennent de plus en plus a couper le souffle . Tout est dans les teintes de terres et de kakis , le relief se fait riche , accidentes , genereux . Nous sommes tout simplement emerveilles au fur et a mesure de la montee et la lumiere est tellement belle !!! Nous arrivons tout sourire et nous flanons avec bonheur dans ce marche typique et tres peu frequente par les touristes . Au milieu de ces camaieux de terre , les ponchos , les jupes souvent brodes de fil brillants , font des taches de couleurs gaies . Le costume est particulier ! Hommes et femmes portent un feutre a petits bords , importe d Autriche , vert sapin ou marron . Les femmes portent de hautes chaussettes et des mocassins a petits talons . Au cou , parfois , un collier de perle dorees a multiples rangs , comme a Otavalo . Chacun repart avec son petit cochon qui freine des 4 pattes en couinant ; il y a aussi des agneaux , des lamas .... On se regale d une portion de frites et de son oeuf au plat , a la mano , au milieu des bestiaux . C est quand meme mieux que la ville sous la pluie !!! On se reconcilie avec l Equateur .
cimg6477cimg6484cimg6487cimg6480







cimg6489

cimg6481







Nous rejoignons Quilotoa a 3800 m en pick up et la , on decouvre sa lagune , epoustouflante vue d en haut , puis descente bien raide et remontee, en mule, sauf Damien plein de courage .cimg6497 Avant de descendre , petit arret achat bonnet et gants , ca caille ici ! Les petites vendeusessont trop mignonnes , tout sourire, leur bebe dans le dos .
Le Pacha Mama est tenue par une famille de Quitche , le confort y est tres sommaire , mais quelle chaleur et quel delice, la cuisinecimg6498 du coeur , les soupes au quinoa ... Hortensia nous acceuille avec une gentillesse desarmante ,cimg6500 elle rigole tout le temps , Cesar est un artiste , il peint des masques en bois et des petits tableaux naifs de la lagune sur peau de bique . Il est aussi guide a se4s heures et nous accompagne sur le chemin des incas , accompagnes de 2 mules pour les passages un peu raide . Une splendeur . Comment les paysans peuvent il cultiver sur de tels reliefs , dans des conditions climatiques aussi  rudes et a cette altitude ? Au detour d un versant , alors que c est uin desert d herbes seches , pelees par le vent , une maison est perchee la , c est surrealiste . Les champs de patates fleurissent , niches sur des pentes improbables . Magnifique , mais que la vie doit etre rude ici . Force est de constater que l homme s adapte a toutes les conditions , les enfants semblent en prendre conscience .
cimg6600Le sejour chez Hortensia et Cesar est un pur bonheur . Il y a 5 enfants dont le plus grand a 12 ans . Paul et Max leur apprennent le Pouilleux , ils comprennent vite et les parties  s enchainent aux fous rires . cimg6603Autre joli moment : le concert de flute de P et M et de Cesar qui joue de la flute andine , ou on souffle droit dedans mais comme dans une traversiaire car il n y a pas de sifflet .Echange de morceaux . Soins aussi des yeux rougis de cesar a l infusion de camomille . La lumiere est violente et les randonnees sans lunettes font des degats . Bizarrement , ils investissent plus volontier 50 dollards dans leur feutre que dans la protection de leurs yeux . Mais bon , c est bien une reflection de citatine .
Apres 2 jours , on part a regret dans notre bus rouge sur Latacunga . Organisation difficile du Lundi pour aller voir de plus pres le Cotopaxi , car le mec de l agence de trek n est pas joignable ....
A suivre
cimg66021

Posté par famillemorisot à 00:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Quito et la suite du voyage

    Bravo Kinou

    Bravo Kinou, c'est bien du courage de perdre du temps pour nous tous. On comprend bien que vous préfériez crapahuter et zieuter partout... Mais qu'est-ce qu'on est content et qu'est-ce qu'on se régale à la lecture de vos pérégrinations !!!
    J'adore toutes les photos, particulièrement les portraits, les patchwork beige, marron, des terres andines... et surtout les p'tits loups en train de jouer aux cartes avec leurs potes ! Ah j'aurais aussi bien voulu écouter le trio de flûte ! Manque le son, quoi !!!
    Bisous, bisous, bisoussssssssssss
    Y

    Posté par Yvette, 03 novembre 2005 à 20:11 | | Répondre
  • Trô bô !!!

    Ahhhhh, je n'ai qu'un mot, MAGNIFIQUE !!
    Alors moi, je me propose si vous voulez, d'envoyer les photos des gens que vous prenez si bien, ça fait souvent plaisir....alors si vous avez des adresses, n'hésitez pas !

    Posté par Nanou, 03 novembre 2005 à 22:20 | | Répondre
  • merci pour les photos pour l'aventure si bien racontée j'en fais partie
    j'aurai tant voulu voir et entendre ce concert improvisé par nos virtuoses de la flûte
    cela devait être un moment de pur bonheur
    deux continents qui se rencontrent
    des vies qui se croisent par ces enfants dans la musique
    si peu probable que vous l'avez fait
    je vous aime pour cela
    gros bisous à vous quatre et à tous nos amis que vous rencontrez en chemin

    Posté par raymonde, 04 novembre 2005 à 04:55 | | Répondre
  • du bonheur à partager

    un coucou des ardèchois qui prennent également du plaisir à suivre ce voyage au combien surprenant!
    comme quoi même à l'autre bout du monde les grands paysages fontplus réver que le monde moderne des villes! c'est étonnant!
    gros bz à tous et continuez de nous abreuver de vos aventures
    krô

    Posté par kroscal, 06 novembre 2005 à 11:47 | | Répondre
  • Quito

    Quel dommage, vous n'avez pas eu de chance, en été il y'a un très beau soleil à Quito, et c'est l'occasion d' admirer ses magnifiques quartiers coloniaux, classés patrimoine mondial par l'unesco...Il y'a également la fameuse ligne latidude zéro, un pied dans l' hémisphère sud, l´autre dans l'hémisphère nord!
    Quito est une jolie ville à visiter en Equateur lors d' un voyage en Amérique du sud!

    Posté par Sophie Fortez, 08 juillet 2008 à 21:21 | | Répondre
Nouveau commentaire